[Ju] Il faut sauver Zoë d'Alyson Noël


Auteur : Alyson Noël

Editeur : Michel Lafon

Genre : Drame Jeunesse

Nombre de pages : 297

Prix : 7.90 (poche)

Résumé :
“« Ma sœur était le genre de personne pour qui les nuages s’écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c’était risquer de rester dans l’ombre. »

Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l’ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d’enfance se détournent d’elle, et son entrée au lycée n’annonce aucune embellie… Comment parvenir à exister alors que le souvenir de sa sœur, Zoé, disparue un an plus tôt, continue de la hanter ?


Quand on lui remet le journal intime de Zoé, Echo découvre, au fil des pages, les secrets que cette dernière a toujours voulu cacher. Et, entre les lignes, le seul moyen pour Écho de se relever…”


Pour ce livre je me suis bien faite avoir par le titre et la quatrième de couverture. Je pensais qu’il allait s’agir d’une sorte de course contre la montre avec une fille cherchant à retrouver sa sœur envers et contre tout (et grâce à son journal). Et pas du tout. Il y a bien une sœur disparue mais ils l'ont déjà retrouvé lorsque que le livre commence. Vous pouvez donc imaginer le sens de “disparue”. Du coup ça refroidit un peu (jeu de mot involontaire) et je n’étais pas sûre de vouloir continuer ma lecture.

Et puis je me suis laissée prendre au jeu. C’est plutôt bien écrit et on a un peu envie de savoir ce qu’il s’est passé quand même. Niveau circonstance, j’ai lu ce livre juste après vu 13 reasons why et j’ai eu l’impression que le principe était le même. On a un personnage masculin extérieur qui débarque pour donner au héros un objet racontant la vie de la personne disparue de son point de vue (les cassettes de Hannah et le journal de Zoé) et dans l’une comme dans l’autre des histoires le personnage masculin a écouté/lu l’histoire mais refuse de la divulguer au héros. Il doit la découvrir lui-même. Cependant les comparaisons s’arrêtent ici.  Les thèmes abordés diffèrent sur certains points mais ils sont tout aussi fort et peuvent aussi bien choquer.
Il est important de parler de livre avec un message d’avertissement : on y parle de viol, de drogues et du danger d’internet. Pour être honnête j’aurais bien aimé être prévenue avant de commencer le livre parce que les scènes décrites sont violentes et faites pour faire réagir le lecteur et lire ce genre de scène sans s’y attendre peut être pénible voire douloureux.
C’est d’ailleurs un peu le problème de ce livre, on se souvient très bien d’avoir été choqué mais le reste est un peu flou. La quête d’Echo, par exemple, n’est pas du tout au même niveau que l’histoire de sa sœur alors que c’est elle qui raconte l’histoire et que la découverte de la vérité devait l’aider à aller mieux. Il y a quand même du positif : le discours n’est pas moralisateur et dépeint un monde dans lequel on peut facilement se reconnaître, le personnage de Zoé devient très attachant au fil des pages et même s’il s’agit d’un livre engagé, le discours n’est pas forcé et s’intègre très bien à l’histoire.
Pour conclure cette lecture ne pas laisser un très grand souvenir. Les détails sont flous. J’ai apprécié ma lecture mais je suis très loin du coup de cœur. La forme n'atteint malheureusement pas le niveau du fond malgré un scénario qui tient très bien la route.

Commentaires